MARCHE

L’hôtellerie demeure une valeur sûre

revenir à l'accueil
Malgré la contraction des dépenses des entreprises dans le secteur du MEETING & EVENT, une récente étude souligne l’attractivité des hôtels auprès des organisateurs d’événements.

La filière événementielle s’était mise à rêver qu’elle serait – à l’exception du voyage incentive – épargnée par l’austérité générale. Durement impacté par la crise en 2009, où il avait atteint son niveau le plus bas, le marché semblait avoir retrouvé la voie de la croissance avec deux années d’augmentation des dépenses dans les entreprises… Mais ça, c’était avant ! Avant que la dernière édition de l’enquête annuelle réalisée par Bedouk et Coach Omnium ne vienne confirmer ce que beaucoup avaient malheureusement ressenti ces derniers mois : avec un volume global de dépenses estimé à 8,47 Mds d’euros sur les groupes affaires, le marché est en recul de 4,9 %.

« L’année 2012 marque une demande nettement en baisse. La reprise progressive en 2010 et 2011 avait suscité beaucoup d’espoir, à présent déçu. Le secteur MEETING & EVENT est désormais très loin de son niveau d’activité d’avant l’an 2000 (…). Les résultats nous confirment que la demande est hésitante et que le marché manque de visibilité », indique Mark Watkins, directeur de Coach Omnium. Résultat, 60 % des organisateurs (contre 51 % en 2011) indiquent que les activités MEETING & EVENT de leur entreprise ont été impactées par la crise.

Il est important de réunir ses publics

Les raisons sont diverses : une reprise économique qui tarde, un contexte géopolitique instable, l’élection présidentielle, le manque de perspective et l’incertitude. Tous les donneurs d’ordres en entreprise s’accordent à dire qu’ils naviguent à vue et que les décisions se prennent au cas par cas. « Les professionnels du secteur MEETING & EVENT ont ressenti toute l’année la contraction du marché, souligne Stéphane Barbarin, commissaire général du Salon Bedouk. Le contexte économique reste fragile et incertain. Les entreprises continuent clairement de diminuer les budgets dédiés aux événements professionnels, dans un contexte global de réduction des dépenses, tout en reconnaissant l’importance de réunir ses publics internes comme externes. » Dans un ciel obscurci, ce dernier élément apparaît comme une lueur d’espoir : malgré l’austérité et les sacrifices que les entreprises sont prêtes à lui offrir, malgré des séjours de moins en moins longs – 31 % des sondés ont organisé une manifestation sur une demi-journée contre 23 % en 2011 – et malgré un panier moyen et un nombre de participants en baisse, réunir ses publics est plus que jamais perçu comme indispensable.

Maintenir la rencontre, plus particulièrement lorsqu’il s’agit de séminaires et d’événements (77 % des interviewés en ont organisé au moins un), n’est pas négociable. L’autre bonne nouvelle concerne le choix des lieux. Historiquement privilégiés par les organisateurs pour accueillir leurs manifestations, les hôtels, avec 61 % des suffrages, maintiennent leur première place. « Depuis plus de 20 ans, leur succès s’explique par le fait qu’ils concentrent sur un seul site tous les besoins nécessaires (salle de séminaires, hébergement, restauration, activités périphériques…), ajoute Mark Watkins. Les catégories 3 et 4 étoiles sont favorisées, pour des raisons de confort et d’image. » L’unité de lieu et la proximité géographique restent donc des avantages concurrentiels et déterminants sur le marché du MEETING & EVENT.

L’AGENCE, GAGE D’ORIGINALITÉ ET DE MAÎTRISE ORGANISATIONNELLE

Si la plupart des entreprises interrogées dans l’étude (66 %) se charge en interne de l’organisation de leurs événements, 25 % d’entre elles font appel à une agence (18 % parfois, 7 % souvent). Le plus souvent ce sont la complexité, et l’organisation de l’opération à l’étranger qui déterminent leur choix. Mais le type de manifestation aussi a son importance. Ainsi 47 % des entreprises qui organisent un incentive font appel à une agence, 32 % pour une convention, 24 % pour un séminaire et 11 % pour un événementiel. Les entreprises cherchent avant tout un support organisationnel et logistique pour leurs opérations, une offre clé en main et un gain de temps. Pour plus de la moitié d’entre elles, avoir recours à une agence est l’occasion d’innover et de proposer à ses collaborateurs/clients une prestation originale qui se démarque.