Tendance

Olfactif : pour bien se sentir en réunion

revenir à l'accueil
Les plus grandes enseignes de prêt-à-porter l’ont expérimenté : le séjour d’un client dans un lieu varie (aussi) en fonction de l’odeur ambiante. Le constat a beau être évident, très rares sont aujourd’hui ceux qui prennent en considération la dimension olfactive d’un espace.
Novotel dispose déjà d’une identité olfactive commune utilisée pour parfumer discrètement dans le lobby et certain couloirs (Novotel Charenton).

Novotel dispose déjà d’une identité olfactive commune utilisée pour parfumer discrètement dans le lobby et certain couloirs (Novotel Paris Charenton).

Lié au système limbique qui conserve nos souvenirs, l’odorat a un impact émotionnel très fort. « Au-delà du débat sur la bonne et la mauvaise odeur, l’olfactif a de nombreuses vertus – apaisante, dynamisante… – qu’il serait dommage de ne pas exploiter, estime Sophie Skarimbas, Responsable Commerciale du Novotel Paris Charenton. Nous disposons d’une identité olfactive commune chez Novotel que nous utilisons pour parfumer discrètement le lobby. »

Mise en odeur

D’autant qu’il existe aujourd’hui des « Perfume Jockey », professionnels de la mise en odeur d’espaces maîtrisant les parfums et leurs pouvoirs, à l’image d’Emmanuel Martini : « Comme tout principe actif, le parfum a des effets, surtout lorsqu’il s’agit d’huiles essentielles. Certains rassurent, comme l’ambre, la vanille ou le musc. Les odeurs plus florales, plus captivantes, peuvent mettre en tension… tout est affaire de dosage et de combinaison. » 

 

Rupture de sens

La remarque vaut particulièrement pour les réunions d’entreprise. L’odorat étant un sens aveugle (impossible à imager de façon fiable), une odeur, même légère, lorsqu’elle est considérée comme désagréable peut perturber le déroulement de l’événement. D’où l’intérêt de la maîtriser. « Les parfums viennent appuyer le scénario de l’événement, reprend Emmanuel Martini. Pour l’assemblée générale d’une entreprise du bâtiment sur le thème HQE, nous avons créé plusieurs univers faisant référence à la région des participants (la Méditerranée) rythmés par des ruptures de sens et d’une pause pendant la plénière. »

À SAVOIR: LE B-A BA DE LA SCÉNOGRAPHIE OLFACTIVE

Une scénographie olfactive s’articule autour du choix d’un ou plusieurs parfums pour un lieu, du bon diffuseur selon les critères techniques et esthétiques ou du produit parfumant (bougies), et de l’orchestration de la diffusion de ces parfums dans l’espace et dans le temps. Une bonne mise en odeur doit être suffisamment présente pour produire ses effets et suffisamment discrète pour ne pas déranger. La diffusion peut se faire par micro nébulisation (principe du diffuseur d’huiles essentielles), par effet venturi (diffusion sèche par évaporation de microbilles ou par frottement par un flux d’air d’une surface parfumée) ou par l’utilisation d’extracteurs. Le choix dépendra de la configuration du lieu et de l’esthétique du diffuseur.