Perception des réunions

Vivement la prochaine !

revenir à l'accueil
Une étude du cabinet Occurrence sur la perception des réunions par leurs participants confirme le rôle stratégique de ce format d’événement… Une bonne nouvelle donc !

1921-36« Alors, c’était comment ? » C’est la question que tout le monde se pose à la fin d’une réunion, à commencer par ceux qui ont travaillé à son organisation. Jusqu’à présent, ces derniers ne pouvaient se fier qu’aux déclarations de leurs clients, collectées par le biais d’un questionnaire standard élaboré par Novotel auquel certains établissements du réseau ont ajouté leur « petit truc » personnalisé (cf. encadrés).

Mais aujourd’hui, on en sait un peu plus sur ce qu’en pensent ceux pour qui l’événement est organisé. En s’appuyant sur une enquête menée auprès d’une quarantaine de réunions, le cabinet Occurrence dispose désormais d’une base suffisamment fiable pour dégager cinq indicateurs d’appréciation crédibles : la satisfaction, la motivation, la conviction, l’adhésion au message et la re-participation.

 

 

Convaincant mais pas que…

Concernant la satisfaction générale, les participants aux réunions donnent une note moyenne de 7,6/10, un bon score pour ce genre de sujet. Mais c’est surtout sur les autres items que les enseignements sont intéressants. L’enquête confirme le rôle motivant d’une réunion pour 77 % des personnes interrogées et sa forte capacité de conviction, souligné par 78 % d’entre eux : « L’adhésion au message est reconnue par 65 %, ce qui reste un bon score mais montre qu’il est plus dur de faire adhérer que de convaincre », remarque Benoît Volatier, co-président d’Occurrence.

Une tendance lourde

L’étude révèle également que la quasi-totalité des participants (94 %) confirme sa volonté de participer à l’édition suivante de l’événement. Un plébiscite qui valide la pertinence de la réunion comme outil de communication pour les entreprises. « Les moyennes ne devraient plus beaucoup bouger car les standards sont assez stables en communication interne», souligne Benoît Volatier

Les « Trucs » Proact

• Le « truc » du Novotel Belfort
« Nous suivons nos clients pas à pas et au jour le jour durant leur manifestation. Nous sommes constamment aux aguets de leur bien-être, et si un problème surgit, il est réglé très rapidement. Mais chaque manifestation est malgré tout suivie par l’envoi à notre client d’un questionnaire de satisfaction sur l’accueil, la restauration, le confort… Nous notons toutes les manifestations », rappelle Milène d’Agostini, Responsable d’Exploitation Novotel Belfort.

• Le « truc » du Novotel Rueil Malmaison
« Lorsque nous avons rénové l’hôtel, nous avons mis en place un questionnaire tenant compte des spécificités de notre établissement que nous distribuons à tous les clients dont la réunion inclut une pause et un déjeuner, explique Cindy Lelièvre, Responsable Commerciale du Novotel Rueil Malmaison. Le taux de retour est de 80 %. Cet outil nous a déjà permis d’identifier et de traiter des imperfections dont nous n’aurions sans doute même pas entendu parler, mais dont la persistance aurait peut-être pu peser au moment de choisir un lieu pour sa réunion. »

• Le « truc » (qui paie) du Novotel Saclay
Pour Nathalie Thessieu, Responsable Commerciale, rien ne vaut le contact direct et régulier avec le client : « Au-delà du retour classique par le biais des outils ProAct, il faut être à l’écoute partout, tout le temps. Le contact est le meilleur moyen de sentir les choses, et de réagir rapidement ! » Une stratégie payante à tous les sens du terme pour l’équipe de Novotel Saclay : « Au terme d’un séminaire de rentrée que nous avons organisé pour le laboratoire AstraZeneca, les participants ont été si satisfaits qu’ils ont organisé une collecte au profit des collaborateurs de l’hôtel ! En dix ans de carrière dans l’hôtellerie, c’est la première fois que je vois ça ! »